Chien et chat

"Finalement, les années "frères et soeurs" sont peut-être l'inverse des années "chats" ou "chien". Tandis qu'on dit qu'un an de chien correspondrait à sept ans d'humain ou à cinq pour un chat, six ans d'humain correspondrait à un an de "frères et soeurs".

Je dirais que six ans d'humains correspondrait à six ans de frères et soeurs car ni le frère ni la soeur n'était chien ou chat.

Ainsi ces deux-là se retrouvèrent, à plus de 60 ans dans les mêmes enjeux qu'à dix, luttant pour leurs places, jalousant l'amour reçu, déplaçant discrètement la chaise afin que l'autre se pète le col du fémur, et surtout se permettant d'observer chaque geste, de juger chaque intention, de reprocher toute réaction, et de consolider par des preuves construites savamment (quitte à créer des pièges), l'illégitimité de l'existence de l'autre. Soit qu'il soit né avant, soit qu'il soit né après.

Cet "autre", relation obligatoire du début à la fin, ne pouvait être que dérangeant. Ne pouvait que recevoir davantage, mieux, autrement. Soit qu'il soit né avant, soit qu'il soit né après.

Cet autre du même nom, émulation et concurrence, ne pouvait que nuire. Ne pouvait que prendre. Ne pouvait que voler. Ne pouvait que tirer la couverture à soi. Ne pouvait que lutter, lutter encore pour exister, dans un monde où l'Amour ne pouvait être que divisé et non partagé.

Ainsi, ces deux-là, à plus de 60 ans d'existance à l'Etat civil, lorgnait, chacun du côté de la table, le morceau de gâteau dans l'assiette de l'autre, faisant abstraction du fait que le gâteau lui-même était empoisonné. A ce rythme-là, il ne seraient jamais majeurs.


La mère de 85 ans trônait en Reine au bout de la table, siégeant au coeur des hostilités, bienheureuse d'être entourée de sa progéniture et de sa jeunesse retrouvée. Elle avait, pour l'occasion, mitonné avec tant de soin le plat traditionnel familial qui permettrait coûte que coûte de maintenir le lien : quelques grammes de non-dits, quelques centilitres d'injustice, des quantités inégales d'interprétations. Les ingrédients parfaits pour déguster à table une famille enfin réunie."




Extrait de "A table !" (en cours d'écriture)

10 vues

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.