Ah... L'amour... Part·2

""Bon, mais alors, quoi !!! Racontes, parce que là... Tu nous intéresses !

- Quoi ?

- Hé bien ton truc d'amoureuse ? Raconte ! ça fait longtemps ?

- Quelques jours.

- ...

- Quelques semaines, en fait...

- ...

- Quelques mois, je crois....

- Meeeeeerde.... On est mal, là

- ...

- Très très mal...

- ...

- Et ça fait comment ?

- C'est merveilleux. C'est plus qu'une émotion, bien plus qu'un sentiment. C'est plus un fleuve, un torrent qui t'emporte, qui t'emmène, qui te submerge, qui t'envahit, qui te propulse, qui t'expanse, qui te fabrique toutes les bonnes hormones qu'il faut... Qui te donne envie de te lever le matin, d'inventer des trucs... De prendre soin de toi... C'est tellement... Tellement !!! Mais tellement bon !!!

- Mais comment ça s'est passé ?

- ça a été comme un coup de foudre qui me serait parti du bas d'en dedans et qui a explosé dans ma tête. Comme une phrase qui aurait perdu ses lettres. Un feu d'artifice tu vois, qui jaillit, qui se développe et qui explose dans la nuit. Et après, toutes les petites lumières redescendent ou disparaissent et je suis devenue plus compacte.

- Plus compacte ?

- Oui, plus dense. Tu me suis ?

- Ben.. Je suis toi, donc nécessairement, je te suis mais c'est vrai que... Ce n'est pas tout le temps facile facile de comprendre où tu vas...

- ...

- Tu peux le reconnaître, quand même.

- quoi ?

- Que tu n'es pas facile à suivre.

- ça n'a pas été très facile d'être, jusqu'ici, que veux-tu.

- ...

- ...

- Et là ?

- Là ? Je suis.

- waaaa...

- Et maintenant c'est facile ?

- Pas tout le temps, non ! Mais comme je suis amoureuse, c'est beaucoup plus marrant.

- Mais... Je ne voudrais pas... soulever des points pénibles, mais...

- Tu avais remarqué que les "trois petits points" s'appellent des points de "suspension" ?

- Oui, et alors ?

- Alors ils sont en suspension. Tu n'as pas besoin de les soulever.

- ...

- Ils se suspendent tous seuls.

- Mais... Tu n'as pas peur que...

- Que quoi ?

- Hé bien... D'avoir mal, de souffrir... Que ça s'arrête !

- ...

- Tu n'en as pas déjà assez chié ?

- ...

- ...

- En fait, non.

- Tu n'en as pas encore assez bavé, c'est ça. Tu recommences...

- Non ! Non non non ! ça n'est pas ça ! Non : je n'ai pas peur.

- ...

- Je n'ai pas peur, puisque je sais que ça va arriver.

- Quoi ?

- ça va s'arrêter.

- ...

- Je vais mourir.

- Quand ?

- Ben un jour !

- Merde.

- Ouais...

- Et il est au courant ?

- Qui ?

- Hé bien... Celui dont tu es amoureuse !

- Ah !... Elle ! Oui...

- C'est une femme !!! J'en étais sûre !!!! Je le savais !!!

- C'est la Vie.

- Comment ça, c'est la vie ?

- C'est la Vie ! Je suis amoureuse de la vie... Alors je sais bien qu'on finira par se quitter... Mais que veux-tu, pendant que j'y suis, je suis tellement heureuse de l'aimer telle qu'elle est avant qu'il ne soit trop tard...

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.