Confiture de fugue


"Confinement d'Automne · JOUR 1-


Quatre heures.

Je sens des baisers dans ma nuque. Une présence tendre dans mon dos, par dessus la couette, qui vient se lover tout contre moi.

- Bonjour... - Salut ! - Qui êtes-vous ? - Allez ! C'est moi ! Debout ! Lève-toi ! - Mais quelle heure il est ? - La bonne ! - Quoi ? 4 heures ?! Mais quel jour on est ? - VENDREDI ! - Mais le vendredi, à quatre heures du matin, je dors ou je vais te coucher, chérie... C'est pas une heure pour se lever ! - Mais non ! Allez, viens !!! Debout ! Lève-toi ! Aujourd'hui c'est Noël !! - Non Manon, c'est pas Noël, c'est "Confinement", aujourd'hui. - Ah oui ? On confie quoi ? - On confie toi ! - Encore ? - Oui !!!! - Tu veux dire ça recommence ? On va se retrouver moi et moi toute seule pendant 15 jours ? - Non !!! Au moins 1 mois !! Sûrement 2 d'ailleurs ! Tu te rends compte ? C'est génial ! Tu me manquais tant ! - ... - Tu veux un café ? - Oui, je veux bien.... Tu le fais ? - Avec plaisir. On va le prendre au lit, si tu veux, comme des Princes. On va être bien. - Je veux bien un sucre, s'il-te-plait - oui, ben je sais... Pourquoi tu dis "un" puisque j'en prends "deux". - Ben parce que des fois, je n'en mets pas ! Et toi, pourquoi tu ne mets pas de point d'interrogation quand tu poses une question ? - Parce que ça n'est pas une question.


Je me retourne. Je m'étale. Je suis une étoile dans le ciel blanc de mes draps. Je suis ce que je voeu. Une étoile filante dans la nuit de mes yeux.


Le Président de la République a appuyé sur le bouton Pause, le bouton avec deux petits traits, celui juste à côté du bouton avec le petit triangle qui est presque une flèche.

Il y a des petites gouttes de musique qui m'embrassent dans le dos, dans le cou. C'est Glenn qui joue L"Art de la Fugue" sur le grand piano à queue de ma cuisine.

Oui, c'est ça. C'est l'Art de la Fugue. C'est l'Art du Retournement de situation.


- En fait, tu es en forme, toi. - Oui. J'en ai bien l'impression. - En forme de quoi ? - En forme d'Auteur. - Et tu vas te nourrir de quoi, pendant un mois ? - De poésie. Le pire des confinements, c'est celui qu'on a dans la tête.

Je vais développer l'Art de la Fugue. "

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.