La molle

"Alors tu vas baisser les bras ? Courber le dos ? Tu vas te laisser abattre comme un arbre mort ?

- ça se peut, si je veux.

- On est mal, là.

- On est molles.

- ah, dans ce cas, sans S, à molle.

- 'Fais pas chier. On est toute seule ou on est deux ? Si on est 2, il faut bien un S à "molles"...

- Dans ce cas, tu dois écrire "on est toutes seules" avec des S. Mais c'est faux. Tu es toute seule.

- ...

- Sans S.

- Alors toi aussi, tu me laisses tomber ?

- Ah ! Je vois. On est chafouine. C'est le week-end. ça sent le dimanche à plein nez. ça PUE le dimanche, je dirai...

- Oui.

- ...

- Je ne bande plus.

- Merde.

- ...

- C'est définitif ?

- Comment ça ?

- Tu ne banderas plus jamais ?

- ...

- ...

- Je m'affole.

- Non tu t'affales.

- Bon, tu vas aller me chercher jusqu'où aujourd'hui ? Jusque dans l'orthographe ?

- Oui. J'irai te chercher jusque dans la grammaire, s'il le faut, pour te sortir de là.

- Me sortir de quoi ?

- ...

- ...

- Tu te trompes.

- Ah bah il ne manquait plus que ça...

- ...

- Tu es dure avec moi.

- ...

- ...

- Même ça, ça ne te fait pas rire ?

- Non.

- Pourtant, c'est drôle...

- Quoi ?

- Ben tu as la molle et tu te trouves dure !

- ...

- Non, bon. Ok. Pardon. Mes excuses.

- Tu es lourde.

- Mes excuses, je te dis !

- ...

- C'est quand même étrange, non l'idée de "s'en sortir". Comment on va "s'en sortir" ?

- Oui, faudrait déjà savoir sortir de quoi...

- Il faut "avancer"...

- Oui... En marche, qu'ils ont voté...

- Le problème est bien plus vaste que le pauvre slogan du Président...

- Oui...

- Et tu peux faire quelque chose ?

- Non.

- Si.

- Non.

- Si.

- Je ne sais pas quoi.

- Impuissance ?

- Totale.

- Et qu'est-ce que tu fais, quand tu ne peux rien faire ?

- Ben... "Rien" ?

- Voilà. Fais "Rien", alors.

- ...

- Peut-être que tu peux essayer de faire "Rien" du mieux que tu peux ?

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.