La molle -2

Allez ! ça suffit Manon. Remue-toi !

- ...

- Tiens-toi droite ! Et regarde loin devant !

- Il y a quoi loin devant ? Je ne vois rien.

- Il y a l'avenir. Un avenir prometteur.

- ...

- Bon, il es masqué, mais sous son masque, il sourit, l'Avenir.

- Oui, l'Avenir sourit toujours et puis plus on l'approche, plus il disparait.

- Forcément ! Plus on approche de l'avenir, plus on se retrouve dans le présent. C'est normal, ça.

- Donc on l'atteint jamais, alors.

- Ben.... Non.

- Tu veux dire qu'on a un avenir qui nous sourit, mais qu'on ne le prend jamais dans ses bras ?

- Oui, bien sûr ! Il n'y a que le présent, qu'on prend dans ses bras.

- Ou en pleine gueule.

- Oui. Parce que c'est NOUS qui devons sourire au présent, pour le coup.

- Ah oui, ton truc de sourire pour qua ça fasse moins mal, c'est maintenant ?

- Mais oui !! ça c'est une bonne idée, Manon !! Souris !!

- ...

- Si tu souffres maintenant, qu'est-ce que ça va être plus tard !!

- Pourquoi ? Il promet quoi l'avenir ?

- Je n'en sais rien, mais regarde : si ça se trouve, en plus des masques, il sera peut-être obligatoire de mettre des gants en plastique pour sortir, bientôt...

- Pardon ?

- Ben oui... Il va quand même bien falloir qu'on puisse aller s'acheter un slip un de ces jours...

- Tu déconnes, là ?

- Pas sûr...

- Allez ! Bouge !

- C'était mieux avant...

- C'est les vieux, qui disent ça. Tous les vieux de tous les temps ont toujours dit ça.

- ...

- Rappelles-toi qu'on est dans l'avant de plus tard. Donc que c'est certainement mieux maintenant que bientôt, avec ta théorie....

- Tu serais pas en train de passer ton art de la fugue en mode mineur, toi ?"

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.