Le petit bocal de bonheur

" Toi, toi, toi... Toujours toi, dans ton petit bocal de bonheur...

- Bonheur local, si tu veux bien.

- Quoi ?

- Je ne suis pas dans un petit "Bocal de Bonheur", je suis dans un petit "Bonheur local" (si tu veux bien.) Circuit court. Développement durable. Ecologie personnelle. C'est militant. Je ne suis pas confinée par obéissance, mais par choix.

- Par choix ?

- Absolument.

- C'est pas un peu... Anarchiste, ça ?

- Fuguiste.

- Tu te fugues dedans, en fait.

- Absolument.

- Oui, enfin c'est pas un peu... "Narcissique", tout ça ?

- Tout ça quoi ?

- Ton Confit de Confinement.

- ...

- ...

- Booof... Tu trouves que c'est narcissique parce que je dis que je vais bien ! ça fait louche, c'est tout, dans un monde qui va mal.

- ...

- Mais tu as raison. Je devrais aller à un concert. Au théâtre. Au cinéma. Je devrais aller davantage à la rencontre de l'"L'Autre". C'est important, d'aller à la rencontre de l'Autre...

- ça, ça n'existe plus : c'est interdit. Même acheter un livre dans une librairie, c'est interdit.

- ça n'est pas interdit, c'est fermé.

-...

- Et tu peux aller à la Fnac, si tu veux, c'est à moins d'un kilomètre, et c'est ouvert, la Fnac.

- Oui, mais ils ont fermé le rayon Livres. Tu peux aller acheter un smartphone, une télé, mais pas un livre.

- C'est vrai ?

- Oui. Les livres sont bâchés.

- Comment ça ?

- Ils mettent une bâche noire autour des livres !

- ...

- En plastique. Une bâche en plastique.

- Non... C'est vrai ?

- ...

- C'est fou, ça...

- Grave...

- Et tu n'es au courant de rien ?

- Rien. Pas un Journal, Pas une info, Rien. Rien de rien. Confinée, c'est confinée.

- ...

- Pourquoi tu fais cette tête ?

- Je suis désolée, mais non ! Quand même ! S'informer de ce qu'il se passe dans le monde, c'est important, c'est un peu... D'ouverture sur les autres !

- C'est surtout avaler de la merde, oui.

- Là, tu abuses, Manon. La situation mondiale est dramatique : économiquement, sanitairement...

- Ecologiquement

- Oui, écologiquement aussi

- Socialement

- Oui, socialement aussi

- Ethiquement

- Oui, ethiquement aussi

- Culturellement

- Oui, culturellement aussi.

- Bon, tu vois que je suis au courant. Il y a autre chose que j'aurais loupé en fermant hermétiquement mon bocal sur moi-même ? Tu vois quelque chose qui va me nourrir l'esprit, dehors ?

- Tu exagères. ça n'est pas la question. S'informer, c'est s'ouvrir, un peu, et arrêter de se regarder le nombril, comme tu le fais.

- Je ne suis pas d'accord. S'informer, c'est se déformer, pas s'ouvrir.

- ...

- ... S'ouvrir, c'est réfléchir. Et pour réfléchir, moi, j'ai besoin du VRAI autre. Pas des infos télévisées. Pas des nouvelles du monde. "Réfléchir", c'est VISITER l'autre. Pas s'intéresser aux commérages de sa vie. Et ça, ça se passe dans les théâtres, les salles de spectacles, les cinémas. Aux terrasses de café.

Dans les livres.

ça se passe dans la vie des humains. Pas derrière un écran et encore moins aux informations télévisées. Les infos, c'est du commérage.

- ...

- Oui, moi, j'ai besoin du VRAI autre. Avec ses idées. Avec sa manière particulière de voir les choses. De les exprimer. Sa sensibilité. Même si je ne vois pas les choses pareilles. Je ne grandis pas dans la pensée unique.

- Oui, enfin, tu préfères quand tu as raison, quand même.

- ...

- Non ?

- ...

- J'ai envie de te dire : "surtout si je ne vois pas les choses pareilles". C'est ça, pour moi, l'ouverture. Pas de savoir combien de gens ils sont en train de tuer avec leur politique ni de faire des paris sur quand ce sera la date du jour férié du Pangolin !

- Oh ce serait rigolo, un pari de la date du Jour férié du Pangolin !

- Non, Manon. Tu ne vas pas commencer à parier avec toi-même, il faudra bien qu'il y en ait une qui perde..

- Oh si ! Allez ! Je te paris que ce sera un Jour férié où tu bosses quand même mais où tu ne gagnes pas de sous ! Je suis sûre de gagner !!! Allez !

- ...

- Allez ! T'es pas marrante ! Je suis même prête à parier que ce jour férié travaillé non rémunéré servira à financer des lits d'hôpitaux ! Et que les mecs aux RSA ils auront une peluche de pangolin fabriquée en Chine pour Noël.

- Tu me fatigues.

- Ben quoi, c'est réaliste ! Alors, on parie ?

- Ils font ce qu'ils peuvent, tu sais... Il y a de grands penseurs, qui décryptent l'information, quand même.

- Oui, tu as raison. Socrate, Voltaire, Spinoza, Kant, Hegel... Ils étaient rivés H24 sur les infos et c'est comme ça qu'ils ont eu les meilleures idées... Même Bouddha, c'est sur BFM qu'il a eu l'éveil, tu savais ?

- Tu cherches l'éveil ?

- Non. Mais l'arbre, oui. Pourquoi pas.

- ....

- Tu vois, je crois que j'essaye de comprendre le volume de mon bocal, déjà, et quelle place il y a pour mettre des trucs dedans plutôt que de continuer à essayer de comprendre les choses qui sont à l'extérieur et qui me semblent vraiment sorties de nulle part.

- Nulle part, c'est où ?

- Nulle part.

- Alors c'est pas loin non plus...

- Nulle part n'est jamais bien loin. Mais jamais dans ton bocal.

- ...

- Enfin... Je crois ?...






-

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.