Le vent

Et si c'était le vent ? Si c'était la terre, l'herbe, la prairie, la rivière ?

Et si tu étais l'arbre ? Si tu étais le feu, le torrent, le volcan, cette voix qui chante en moi ?


"Et si j'étais le vent", chante la phrase, la phrase qui danse en moi.


Si j'étais le vent je danserais dans tes cheveux. Je roulerais dans tes herbes comme on dévale une colline. Si j'étais le torrent, je t'éclabousserais, je t'emporterais je te rafraichirais et tu t'abandonnerais dans mon lit.

Si j'étais le feu, je crépiterais dans tes yeux et tu n'aurais plus jamais froid. Tu pourrais faire la planche sur mon grand océan et t'endormir sur le sable, ou bien dans la forêt, à l'abri des grands arbres.

Si j'étais la nuit, je laisserais une petite veilleuse pour pouvoir te regarder dormir.

C'est ce que m'a dit le vent quand il passait dans l'arbre. Et j'ai pensé "comment être plus utile qu'en ne servant à rien ? Comment faire mieux qu'en ne faisant rien ? Rien d'autre que sourire, et ouvrir grand les bras et devenir ce vent, devenir ce feu, devenir ce chant pour pouvoir te l'offrir.

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.