Nuit blanche

Par la fenêtre du train, paysages gelés.

Arbres nus,

Tacatoum, tacatoum, défilent d'autres vallées.

La vie grouille en-dessous, quelque part, cachée dans les sous bois.

Le loup suivait le train.

J'ai vu de mes yeux vu

une aurore boréale danser dans mon grand ciel.

Je peux rêver de tout.

A l'endroit, à l'envers.

puisque tout m'est permis, en dessous des paupières.

7 vues

Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.