Polaire

A ma caisse, je dois porter un uniforme. J'ai de la chance, l'uniforme du Super est plutôt discret. Enfin, sobre, je veux dire.

A neuf heures, j'avais froid. A neuf heures, j'étais heureuse d'avoir une veste polaire noire. Mais à 13 heures, je transpirais tellement dans cette polaire que j'ai cru avoir des bouffées de chaleur, me sentir mal. A ma caisse je n'ai pas le droit d'enlever ma polaire quand j'ai chaud car c'est mon uniforme. Et qu'ils n'ont plus de Tshirt. D'ailleurs, si. Ils ont des Tshirt du Super, mais on ne sait pas où. Il faut demander à la patronne. Mais on ne sait pas où est la patronne. La patronne, elle bosse comme une folle. Elle est dans les rayons, elle est ici où là. Elle est partout et c'est pour ça qu'on ne la trouve pas.

La patronne ne se plaint jamais. La patronne a le sourire pour ses clients. La patronne est une femme profondément bonne. La patronne m'a fait de jolis sourires.


Il n'en reste pas moins que la patronne, elle ne m'a pas donné de Tshirt.

Alors j'ai sué dans ma polaire en marchant sur le bitume en plein cagnard.



Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.