Salut !

Je te souris des yeux.

Je te monte le coude

Je te tends le poing

un baiser de loin tout bien du bout des doigts,

Je t'aime si fort que je reste à deux mètres.

J'ai tout au fond de mon sac, mon petit flacon de gel

et mon téléphone, pour payer sans contact de la bouffe en plastique.

J'éternue dans mon masque

Je le mets dans ma poche, dans mon sac

et le relave parfois, quand je pense à mes draps.

J'ai vu sur Facebook, il y a 17h, que tu allais bien.

On se Twittera bientôt, pour ton anniversaire ?

J'ai quelques nouvelles de toi, aussi sur Insta.

J'ai mieux qu'un téléphone : j'ai un home-cinéma. Avec, en direct, je m'émeus des premiers pas de mon petit-enfant. Bientôt je lui lirai des histoires sur Whatsapp.

Je serai virtuelle.

Je ne me mouche plus du coude

Je ne mets plus de gants

Je m'en lave les mains

Je ne sers plus rien.

Ils ont dit qu'ainsi je sauve l'humanité.




Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.