Un jour, hier

Un jour,

il y a longtemps

c'était hier

au siècle dernier

j'étais une enfant

j'écoutais encore mes rêves...

Me conter cette histoire...

Un jour...

il y a longtemps

c'était au siècle dernier

j'ai écrit...

Pendant tant de nuits

mes rêves...

c'était hier

au siècle dernier.

Un rêve vibrait en moi

Un chant

cette histoire...

qui glissait de mes doigts.

A cette époque,

hier,

un ange me rendait visite.

Il s’appelait Manolo. C’était un oncle manouche, un violon, un chapeau.

Un oncle qui n'existait qu'en moi et qui toutes les nuits, me contait d’où je viens, qui je suis et quelque fois aussi par où irait ma vie.

Que ma route était droite. Que ma voie était voix. Qu’il s’agirait de prendre les virages dans leur courbe et qu’il est vain de croire qu’on puisse changer le cours des choses. Qu’il n’y a pas un chemin, qu’on ne peut pas se tromper, que tout est nécessaire.

Que le temps n’existe pas.

Qu’en tout temps et partout jamais la Terre n’avait connu la paix. Que toujours les hommes ont joué à la guerre et que pendant ce temps, l’océan respire.

Que tous les hasards ne sont pas des hasards et que les âmes, parfois, se retrouvent, traversent le temps, et le grand océan.

Que nous sommes tous liés, reliés, comme ces grains de sable qui constituent la plage.

Comme une plage grand puzzle de l’humanité.

Que les âmes se connaissent, aussi se reconnaissent à la simplicité, à la paix qu’elles ressentent, quand enfin réunies, elles révèlent un peu plus du grand tableau de la vie.

Il m’enseignait la nuit, le meilleur de moi-même, et mes plus belles pensées.

Des parfums, des voyages, des histoires et des mots.

Des musiques, des odeurs et des goûts.

Des choses qu’on ne comprend que par un cœur ouvert, disponible aux étoiles, des mots à ciel ouvert, éclairés par la Lune et qu’on ne peut cueillir que dans la rosée du tout petit matin. Des mots de traditions, des mots d’initiation, des histoires de racines, des paroles d’espoir, de GrandMère qui connaitrait les règles, de feu, et de marmite, peut-être même une chèvre.

Des mots de peau des arbres, des mots chevaux du vent, des mots cheveux de Terre.



Ce site utilise certainement des cookies mais je ne sais pas dut tout comment ça marche.